Allergies et rhume des foins

novembre 04, 2017
Aline Hatey Pelizzari
Bye bye rhume des foins

Un article sur les allergies et le rhume des foins en plein automne, cela peut étonner et pourtant…
Certains connaissent les allergies toute l’année, d’autres les vivent à une période donnée parce qu’un arbre, un poil, ou une fleur vient leur chatouiller le nez !

Attention, il y a allergies et allergies.
Pour les personnes allergiques à un aliment ou autre élément (médicament, piqûre de guêpe, etc.) entraînant des risques vitaux tels qu’œdème de Quincke, la naturopathie ne remplacera jamais l’intervention médicale nécessaire.

Pour les autres, cela devient intéressant dans la mesure où une correction du « terrain » physiologique et quelques modifications d’hygiène de vie peuvent apporter de réels soulagements face aux yeux rouges qui piquent et pleurent, nez qui gratte et coule, gêne respiratoire, réactions cutanées.

Que fait-on en naturopathie pour favoriser l’homéostasie (= réaction de réparation naturelle et normale de l’organisme) et ainsi atténuer les réactions liées à l’allergie ?

Lors du bilan en naturopathie (1ère consultation), on fait le point sur votre mode de vie, votre alimentation, votre fonctionnement en général. Dans les priorités ou axes de travail du naturopathe pour vous accompagner en termes d’allergies, on trouve d’abord…

L’intestin ! Notre deuxième cerveau et notre défenseur n°1 champion de l’immunité, on ne peut pas le laisser de côté. Entre perméabilité intestinale à corriger et microbiote à renforcer, assainissement, on fait le nécessaire pour qu’il soit dans le meilleur état possible – et rien que ça, c’est déjà beaucoup et ça vous aide tous les jours de votre vie et pas seulement dans les problématiques d’allergies – avec une alimentation individualisée et adaptée, des conseils d’hygiène de vie, des plantes, des bourgeons, des compléments alimentaires ciblés, si besoin, un bilan d’intolérances pourra être également envisagé.

Bien sûr, le foie sera pris en compte : c’est notre organe de détox, il gère beaucoup de choses (le cholestérol, la production de la bile, la désacidification, nettoie au mieux les xéniobiotiques et autres toxiques, participe à la destruction d’hormones stéroïdiennes utilisées, aide le système immunitaire, …), il faut le chouchouter. La situation d’allergie montre souvent un surmenage du foie (yeux qui rougissent et qui pleurent, système ORL fragilisé), on peut faire ici le lien avec le circuit du méridien (MTC) qui le concerne, entre autres. Il va donc falloir le drainer ou le renforcer en fonction de la situation globale de la personne : alimentation, chaleur, plantes adaptées à votre cas (chardon marie, radis noir, artichaut, desmodium, …), massage-bien-être localisé avec ou sans ventouses, …

On va également s’occuper d’améliorer la situation d’inflammation car qui dit allergies dit forcément réaction disproportionnée du corps face à l’agresseur ; cette réaction génère de l’inflammation qui s’auto-entretient très bien entre alimentation et mode de vie non adaptée à vos besoins.

En fonction du type d’allergie, la naturopathie est à même de vous accompagner vers un mieux tout au long de l’année. En prévention du rhume des foins, le mieux serait de commencer en automne-hiver, c’est-à-dire en amont des manifestions allergiques.

Selon chacun, les résultats pourront se faire sentir plus ou moins rapidement, 1 mois, 6 mois, ou plus. Le corps fonctionne à son propre rythme et ce n’est pas forcément celui de votre montre ou que votre tête souhaiterait 😉.
En complément de l’hygiène de vie, des techniques naturopathiques peuvent compléter le retour au bien-être : réflexologies (pieds, oreille), Bol d’Air Jacquier®, ventouses santé/détox, relaxation et détente corporelle.
Si besoin : ostéopathie, chiropratique, homéopathie, etc., complèteront bien le travail effectué en naturopathie.

L’avantage, avec une approche naturelle et globale, est que lorsque vous aurez gagné du terrain et retrouvé du confort, cela sera durable, et ça, c’est vraiment appréciable ! (dixit une ancienne grande allergique à peu près à tout et n’importe quoi…)

Share
Share