Arrêter de fumer naturellement

février 10, 2016
Aline Hatey Pelizzari

Arrêter de fumer naturellement avec la naturopathie

Résolution, envie, nécessité… Arrêter de fumer est avant tout un choix : le vôtre. Pour quelle raison « valable » ? La vôtre !
Pour ma part, je n’ai jamais été ce que l’on appelle une « grosse fumeuse » mais j’ai passé quelques années avec un paquet de cigarette à mes côtés… Ce qui m’a décidé fut une séance d’hypnose éricksonnienne (ce n’était pas du tout l’objet de mon rendez-vous mais le sujet du tabac s’est immiscé dans la séance, comme « par hasard »), et peu de temps après, la lecture d’un livre de coaching bestseller mondial. Un passage m’a fait réaliser l’importance de trouver « MA » raison de stopper l’inspiration de cette fumée toxique pour mon corps mais aussi pour mon bien-être tout entier et celui de mon entourage proche. Ma raison identifiée, j’ai arrêté du jour au lendemain et cela ne m’a pas demandé trop d’effort. Les choses se sont faites plutôt naturellement et simplement mais cela n’est pas aussi simple pour tout le monde…

Vous connaissez les risques(1) du tabagisme qui sont redits et répétés dans tous les medias existants : cancer des poumons, gorge, bouche, lèvres, pancréas, reins, vessie, utérus, œsophage, insuffisance respiratoire, Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive (BPCO), asthme, allergies, maladies cardio-vasculaires.
Le tabac aggrave également les problèmes d’estomac, le diabète de type II, un fort taux de cholestérol, les triglycérides, les problèmes cutanés tels que l’eczéma et le psoriasis, le lupus, et aussi toutes les infections ORL (nez-gorge-oreilles), problématiques dentaires et parodontite, fragilise les yeux (cataracte, DMLA – Dégénérescence Maculaire Liée à l’Âge), baisse de fertilité, malformations pendant la grossesse, peau terne, diminution des capteurs du goût, …

Se faire aider pour arrêter, oui mais comment ? Par qui ? Pourquoi ? Une fois de plus, les réponses à ces questions vous appartiennent car vous êtes seul(e) à décider de la démarche à accomplir et qui vous conviendra. Ici, je vais vous parler de ce que la naturopathie peut faire pour vous dans le cadre du sevrage.

Une approche et une hygiène de vie globales pour arrêter de fumer

L’alimentation : le top 1 de la naturopathie pour vous aider à vous sentir mieux dans votre corps et dans votre tête, retrouver un équilibre alimentaire est fondamental. Fumer implique la destruction de nombreux éléments nutritionnels(2) (vitamines (3), minéraux, oligo-éléments) : vitamines A, C, D, E, calcium, fer, magnésium, sélénium, … qui sont fondamentaux au bon fonctionnement physiologique, à la structure osseuse et à la gestion du stress, entre autres.
Le fait d’adapter son alimentation lors de l’arrêt du tabac permet aussi de veiller à son poids, une grande crainte chez beaucoup de fumeurs étant de grossir.
Apporter une nourriture adaptée et gorgée de ces éléments va permettre de retrouver un certain équilibre et de limiter des problèmes de santé – que vous ayez déjà arrêté ou pas encore de fumer (reprendre son mode de vie en main peut être source d’inspiration pour abandonner certaines « mauvaises » habitudes !).

Reprendre ou amplifier les séances d’activité physique peut vous aider à prendre conscience de la gêne respiratoire occasionnée par cette fichue cigarette, mais aussi de la présence de plus de contractures musculaires, moins de souplesse, et aussi renforcer votre musculature pour contrecarrer une prise de poids éventuelle. Sachez que la fumée de cigarette altère également les cils et la production de mucus immunitaires au niveau de toute la sphère ORL et pulmonaire… A ce moment-là, réapprendre à bien respirer ou intégrer des séances d’oxygénation vous feront également le plus grand bien ! Indirectement, cela devrait vous permettre de diminuer le nombre de cigarettes quotidiennes voire vous écœurer et donc faciliter l’arrêt.

En naturopathie, l’aspect émotionnel et psychologique sera également pris en compte : à quel moment le besoin se fait sentir ? Que s’est-il passé au moment de fumer la première cigarette ? Quel « réconfort » cela vous apporte ? Est-ce un manque à combler ? Un écran de fumée qui vous protège ? Les huiles essentielles, Fleurs de Bach ou encore les techniques corporelles (relaxation, massage-bien-être, réflexologies) utilisées par votre naturopathe pourront vous soutenir et vous accompagner vers cette nouvelle liberté à laquelle vous aspirez (et non plus inspirez !).

En parallèle de l’arrêt du tabac, votre naturopathe vous guidera pour limiter les épisodes de compulsions/compensations, et effectuer une période de « détox » afin de soutenir le travail du foie dans l’élimination des métaux lourds et des substances diverses inspirées et consommées auparavant. Le naturopathe est là pour vous écouter, vous conseiller, et soutenir au mieux votre organisme en termes de plantes et/ou huiles essentielles et/ou compléments alimentaires.

Le sevrage tabagique demandera pour certains plus qu’un accompagnement en naturopathie. Il est en effet recommandé d’allier plusieurs médecines alternatives pour une réussite totale. Il est donc également possible d’associer les techniques utilisées en naturopathie et des séances en hypnose éricksonnienne, ou sophrologie, ou acupuncture, mais aussi des techniques posturales qui permettront d’ « ouvrir » la cage thoracique (ostéopathie, chiropraxie).

Pour vous et vos proches, retrouvez une nouvelle ouverture au monde sans fumée et profitez à fond d’une nouvelle vie !


(1) Effets néfastes du tabac
(2) Bakker MF, Peeters PH, Klaasen VM, Bueno-de-Mesquita HB, Jansen EH, Ros MM, Travier N, Olsen A, Tjønneland A, Overvad K, Rinaldi S, Romieu I, Brennan P, Boutron-Ruault MC, Perquier F, Cadeau C, Boeing H, Aleksandrova K, Kaaks R, Kühn T, Trichopoulou A, Lagiou P,Trichopoulos D, Vineis P, Krogh V, Panico S, Masala G, Tumino R, Weiderpass E, Skeie G, Lund E, Quirós JR, Ardanaz E, Navarro C, Amiano P, Sánchez MJ, Buckland G, Ericson U, Sonestedt E, Johansson M, Sund M, Travis RC, Key TJ, Khaw KT, Wareham N, Riboli E, van Gils CH – Plasma carotenoids, vitamin C, tocopherols, and retinol and the risk of breast cancer in the European Prospective Investigation into Cancer and Nutrition cohort. – American Journal of Clinical Nutrition. 2016 Jan 20
(3) Fumeur et vitamines

Share

Related Posts

Verre d’eau + citron
Newsletter – décembre 2016
Semaine Bleue
Share