Garder la forme en hiver : se ressourcer pour préserver sa santé

décembre 16, 2015
Aline Hatey Pelizzari

Le froid, moins de lumière… L’hiver est là ! Malgré des températures particulièrement douces et trompeuses certains jours, chacun peut déjà ressentir le besoin de s’intérioriser, de rester tranquille à la maison, ou encore de dormir. Les animaux hibernent, nous pas, et il n’est pas rare que cette période de l’année soit égale à une surcharge de travail : dans le cadre professionnel, il faut clôturer les comptes, boucler certains dossiers ; côté perso : aller chercher les cadeaux de Noël, etc. Il faut « tenir » et continuer à assurer coûte que coûte dans tous les domaines, le tout dans une ambiance impactée par les derniers événements dramatiques parisiens…

Si tel est votre souhait, désolée de vous contredire mais ce n’est absolument pas le moment de se lancer dans un régime pour perdre quelques kilos avant Noël : vous risquez de vous épuiser et d’en reprendre bien plus une fois les repas de fêtes avalés… Chouchoutez-vous, reposez-vous, dormez bien (cela permet une meilleure production hormonale régulatrice de l’appétit et facilite toujours le nettoyage de l’organisme), ce sont les priorités du moment ! Les processus de détox et de drainage qui pourront être mis en place avec votre naturopathe à la fin de l’hiver et au printemps demandent beaucoup d’énergie, donc pas question d’avoir les batteries à plat à ce moment-là si vous envisagez de perdre du poids 😉 !

En plus de chouchouter l’énergie du Rein, énergie hivernale par excellence en Médecine Traditionnelle Chinoise, il va donc falloir préserver son immunité, recharger les batteries en dynamisme et en joie de vivre ! Je vous propose ici quelques conseils naturopathiques pour prendre soin de vous et préserver votre vitalité en cette fin d’année :

– Côté alimentation, on garde les bonnes habitudes :

• On s’hydrate avec de l’eau – à faible teneur en résidus à sec – régulièrement dans la journée,
• On privilégie les « bons » acides gras essentiels de type oméga 3, par exemple : l’huile vierge biologique de première pression à froid de cameline, de noix, de colza ou encore certains mélanges biologiques prêts à l’emploi, les petits poissons gras (sardines, maquereaux, harengs), ou encore des huiles de poissons gras si votre foie peut les supporter, l’éternelle huile de foie de morue – aussi riche en vitamines A et D – peut être prise sous forme de cure.
• C’est le moment de consommer des céréales plus énergétiques, « échauffantes » et donc réchauffantes, pour ceux qui les tolèrent et supportent bien (prudence en cas de ballonnements, intolérance au gluten, … demandez conseil) : avoine et sarrasin en particulier.
• Bon, comme les fêtes approchent, je ne vais pas en rajouter mais n’hésitez pas à relire certains posts précédents.

– S’oxygéner, sortir :
• Seul(e) ou à plusieurs, avant le repas ou en petite promenade digestive.
• Pour faire fuir la déprime saisonnière : participez à des activités hors de la maison, avec une ou des associations de quartier, etc.
• S’aérer (un peu quand même malgré la pollution), et on en profite pour aérer aussi la maison ou l’appartement.
• Pour capter un peu de lumière : vous avez tous entendu parler de la luminothérapie, elle commence gratuitement et naturellement en mettant son nez dehors ! Sortez aussi quelques parcelles de votre peau à la lumière pour favoriser la synthèse de la vitamine D (antidéprime, immunitaire, aide à la fixation du calcium, …) si précieuse.
• Eviter les casques, la musique dans les oreilles, cela vous coupe du contact de la nature. Marcher ou courir en conscience permet de se reconnecter aux fondamentaux et surtout à vous-même et à votre corps.
• Pas envie de sortir car trop froid (ou flemme 😉 ), pensez au Bol d’Air Jacquier® qui favorise une bonne oxygénation de l’organisme, des forfaits de 10 ou 20 séances vous permettront d’avoir votre bulle d’oxygène régulièrement et facilement !

– Bouger :
• On ne le dira jamais assez : le mouvement favorise la bonne circulation du sang et de la lymphe mais aussi, selon les croyances de chacun, des énergies et une aide précieuse pour garder le moral.
• Et c’est encore mieux si c’est en plein air et dans la nature !
• Quand il fait froid : s’échauffer est primordial, cela afin de renforcer et protéger votre système cardio-vasculaire, il serait en effet idéal d’avoir au minimum chaud aux mains et aux joues avant de se mettre à courir.

– Se couvrir suffisamment :
• Avoir froid n’apporte rien si ce n’est une fatigue de l’organisme supplémentaire, ce qui va puiser encore dans vos réserves.
• Veillez particulièrement à protéger votre foie – qui n’aime pas le froid ! – et la zone des reins et des surrénales, ces petites glandes que l’on pourrait comparer à des piles et qui produisent l’aldostérone, le cortisol, l’adrénaline et la noradrénaline. Les surrénales chapeautent les reins, dans le dos à la hauteur des dernières côtes.
Cette zone dont je viens de parler peut aussi profiter positivement d’un frottement énergique le matin ou lorsque vous sentez un « coup de barre », on ajoutera parfois et selon chacun, 1 à 2 gouttes d’huile essentielle d’épinette noire (picea mariana) ou de pin sylvestre (pinus sylvestris) – prudence en cas d’hypertension – dans chaque main avant de le faire.
Une remarque complémentaire concernant les huiles essentielles ci-dessus : seulement 1 à 2 gouttes que vous pouvez aussi diluer dans un peu d’huile végétale si ça chauffe, ZERO pour les femmes enceintes et enfants de moins de 6 ans – PAS d’usage intempestif des huiles essentielles car celles-ci sont très efficaces et puissantes, demandez toujours conseil à un professionnel !

– Prenez le temps et n’oubliez pas de respirer : de bonnes inspirations et expirations ventrales profondes, à pratiquer assis ou allongé avec une main sur le ventre pour bien sentir le mouvement, pendant la pause, après manger, en cas de stress, en fin de journée pour décompresser.

– Vous avez froid aux pieds le soir avant d’aller au lit ? Plutôt que d’approcher vos pieds glacés le plus près possible de votre chéri(e) -si vous en avez un(e) bien sûr- pour les réchauffer, pourquoi ne pas prendre un bain de pieds chaud 10 minutes avant d’aller au lit, cela vous permettra 1) d’avoir chaud et 2) de vous détendre et tout le monde sera content !

– Se relaxer, récupérer : au coin du feu, dans le canapé, sous la couette, parce que se reposer est la base, ok pour lire mais il faut aussi dormir ! C’est de loin la meilleure façon de récupérer, de se « réparer », et de regonfler les batteries ! Et dans ces moments-là, essayez d’éloigner pc, tablettes et autres générateurs d’ondes électromagnétiques et écrans bleutés qui favorisent l’éveil et donc perturbent le sommeil (2).

– Prendre soin de vous et de votre corps, favoriser également la détente du système nerveux et la circulation globale par des massages-bien-être (3), des techniques manuelles de détente, de réflexologie, etc.

– Tout cela est bon pour favoriser votre Force Vitale, et donc votre immunité ! De nombreux super aliments (algues bleues, graines germées, produits de la ruche, jus verts, fruits riches en antioxydants) et compléments alimentaires sont également disponibles, l’idéal est de les choisir en fonction de votre état de santé, de votre sensibilité, de vos besoins, de votre traitement médical si vous en avez un… Bref, d’individualiser en fonction de vous !
Le mieux sera toujours de demander conseil aux personnes compétentes plutôt que de se supplémenter à la va-vite parce que vous vous sentez fatigué(e) ou autre raison. En effet et par exemple : la fatigue peut avoir plusieurs sources différentes, un rhume peut-être l’expression physique d’une surcharge de tâches à accomplir, on ne sait plus où donner de la tête, … Pensez-y 😉 !

En conclusion, pour profiter pleinement de l’hiver : prenez soin de vous avec une bonne hygiène de vie et éveillez votre chaleur intérieure !

(1) Archer T, Josefsson T, Lindwall M – Effects of Physical Exercise on Depressive Symptoms and Biomarkers in Depression. 2014 Nov 30 – CNS Neurol Disord Drug Targets
(2) Dr Claude Gronfier – Et si la lumière bleue stimulait notre activité cérébrale ?
(3) Kavlak E, Büker N, Altug F, Kitis A. – Investigation of the effects of connective tissue mobilisation on quality of life and emotional status in healthy subjects. 2014 Apr 3;11(3):160-5. eCollection 2014.
Article 66 millions d’impatients.org : « Les vertus des bonnes habitudes (hygiène de vie, nutrition…)

Share

Related Posts

Effets détox
à chacun son rythme
Naturopathie automnale
Share