Melon, pastèque et digestion

juillet 24, 2019
Aline Hatey Pelizzari

En été, on adore ça : les melons et les pastèques ont la part belle car ils sont juteux et rafraîchissants. Découvrez quels sont leurs apports nutritionnels et leurs bienfaits pour votre santé. Et autre point très « naturo » : comment les consommer pour en profiter au mieux et sans désagréments pour le transit.

 

Melon et pastèque : que contiennent-ils ?

Le melon, outre sa richesse en eau (90%) et en fibres, apporte aussi :

  • du bêta-carotène (provitamine A) lorsqu’il est bien orangé, vitamine intéressante pour la peau et autres muqueuses, ainsi que la vision.
  • de la vitamine C
  • des vitamines B
  • de nombreux oligo-éléments : zinc, cuivre, fer, manganèse, bore, iode, …)
  • Parmi les minéraux présents dans le melon, c’est le potassium qui domine et lui confère des propriétés diurétiques et anti-rétention d’eau

 

La pastèque est extrêmement hydratante car elle est composée de 92% d’eau, contient peu de fibres, elle est peu calorique et apporte également :

  • des vitamines B1, B6, C
  • des antioxydants sous forme de carotéinoïdes (gamma-carotène, bêta-carotène, cryptoxanthine et lycopène)
  • de petites doses de minéraux dont potassium, magnésium, calcium et phosphore,
  • et une petite quantité d’oligo-éléments (cuivre, fer, manganèse, zinc,…).
Bienfaits santé du melon et de la pastèque

Le melon

  • soutient le bon fonctionnement de la vésicule biliaire
  • contient un acide aminé au rôle anti-agrégant plaquettaire, donc fluidifiant sanguin
  • sa richesse en provitamine A lui confère une action préventive en termes de troubles visuels
  • serait un allié dans la prévention du syndrome métabolique
  • Ses antioxydants (provitamine A, lycopène, SOD – Super-Oxyde-Dismutase) apporte un soutien à la peau lors de l’exposition au soleil – mais manger un melon ne remplacera pas les conseils habituels pour préserver l’intégrité de votre peau ! Attention donc aux heures d’exposition, se protéger avec des vêtements et un chapeau, crème solaire…
  • Accompagne un bon fonctionnement cardio-vasculaire

La pastèque

  • La teneur plus importante que le melon de la pastèque en lycopène, va être intéressante pour la prévention de l’inflammation et des troubles cardiovasculaires, et d’un bon soutien dans le cas de problématiques de prostate
Bien les consommer pour bien les digérer

Les gourmands le savent bien, on retrouve la pastèque et le melon partout : dans des salades composées, salades de fruits, dans des smoothies, en entrée, en plat ou en dessert, avec du jambon, du fromage, de l’alcool, … Occasionnellement, cela peut (ou non) déranger la physiologie. Mais lorsque cela s’inscrit dans les habitudes de l’été, vous pouvez ressentir dans votre corps des effets plus ou moins gênants (éructations, ballonnements, ventre gonflé, digestion ralentie, gaz, diarrhée, …), souvent liés à de « mauvaises » associations alimentaires ou à un moment de prise inadapté au fonctionnement digestif.

Alors oui, ça a bon goût – et ce n’est pas moi qui vais vous dire le contraire ! Avis à ceux qui recherchent le confort, lisez la suite :

Comme vu un peu plus haut, la pastèque et le melon sont des fruits extrêmement gorgés en eau et dits à digestion « rapide ». Autrement dit, ils ne sont pas censés rester dans votre estomac mais être digérés rapidement au niveau du duodénum (début de l’intestin) et vous hydrater. Même s’ils n’ont pas tous la même teneur en eau, cette information digestive concerne tous les fruits en général.

C’est pourquoi, il sera toujours recommandé de consommer les fruits hors repas : soit 20 à 30 minutes avant un repas ou 3 heures après. Et pour les fruits aqueux tels le melon et la pastèque ici, on se prend une bonne part et on ne mange rien d’autre et on mastique bien+++, ou on le mixe seul en smoothie, pour bien se réhydrater, se « vitaminer » et rester léger.

En entrée, on préfèrera toujours une petite portion de crudités de saison : concombre, radis, carottes, …, attention, la tomate est également un fruit 😉

Changer à la maison n’empêche aucunement de se faire plaisir ponctuellement lors de sorties chez les amis ou au restaurant. Cela dit, cette sensation de bien-être est tellement appréciable qu’on n’a plus forcément envie de « mélanger » son melon avec du jambon, à tester donc et vous me direz ce qu’il en est !?

 

IDÉAL AU GOÛTER OU EN MONODIÈTE

Le melon ou la pastèque seront très appréciés au goûter par temps chaud, on les préfèrera à température ambiante que tout droit sortis du frigo. En effet, le froid va perturber votre estomac qui se sentira « agressé » et ce même froid (y compris les boissons fraîches bien sûr) va inciter le corps à se réchauffer ensuite…

Même s’il est sucré – à limiter en situation de diabète bien sûr, il est facile de consommer du melon en remplacement du dîner. On ne mange que cela – c’est donc une monodiète – selon la quantité nécessaire pour se sentir rassasié, soit un demi à un melon entier. Cela permet au système digestif de se « reposer » puisque la digestion est simplifiée et à nos organes de faire un peu de ménage : détoxication, détoxination, désacidification, élimination, régulation hormonale, … et de souvent bien dormir.

 

Se faire plaisir, manger sainement et se faire du bien sont tout à fait compatibles. Bel été ensoleillé à tous !

 

 

Photos : Fille et pastèque – photo by Noah Buscher on Unsplash ; Fruits d’été – Photo by Stephanie Studer on Unsplash

Sources et études :

  • https://www.lanutrition.fr/bien-dans-son-assiette/aliments/fruits/melon
  • https://www.lanutrition.fr/les-atouts-sante-du-melon
  • https://www.lanutrition.fr/bien-dans-son-assiette/aliments/fruits/pasteque/les-atouts-sante-de-la-pasteque
  • https://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/EncyclopedieAliments/Fiche.aspx?doc=pasteque_nu
  • https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=melon-bienfaits-sante-potassium
  • Biocontact n°303 – juillet-août 2019 – Cuisine saine de l’été
Share

Related Posts

Share