Se faire du bien au naturel : 10 conseils pour vous dynamiser

mai 05, 2018
Aline Hatey Pelizzari

Se faire du bien au naturel : 10 conseils pour vous dynamiser

Certaines périodes de la vie nous amènent à devoir nous reposer, faire un break, ou en faire un peu moins. Cela est tout à fait normal, nous ne sommes pas des machines mais des êtres humains avec un corps qui nécessite aussi que l’on s’occupe de lui et qu’on le bichonne autant qu’une jolie voiture !

Le soleil revient, les beaux jours redonnent le moral et l’envie de mettre le nez dehors, de prendre soin de son corps et de sa santé. L’énergie remonte et il ne s’agit pas de la gaspiller mais bien de la faire durer dans le temps, c’est tellement agréable de ne pas avoir de « coup de pompe » et de se sentir dynamique et en pleine forme !

 

Voici 10 conseils naturels pour garder la forme tout au long de l’année :

  1. Mettez de la qualité dans votre assiette : des huiles végétales biologiques de première pression à froid, des légumes et fruits frais (biologiques si possibles et qui ne viennent pas de l’autre bout du monde…), des poissons qui contiennent moins de métaux lourds (maquereaux, sardines, harengs), une eau avec un taux de résidus secs inférieur à 50 mg/litre, limiter les aliments industriels, préparés, raffinés au profit d’aliments bruts qualitatifs, limiter le sucre y compris les sucres cachés (pizzas, plats préparés, certains pains, sauces toutes prêtes, bonbons, etc.), remplacer le sel blanc par un sel gris non raffiné, …

 

  1. Avec tout ça, certains vont tout de suite se sentir limités ou ne plus savoir comment manger. Pas de panique ! On change les choses progressivement et petit à petit. On passe du mode « effort » au mode « automatique », on découvre aussi de nouveaux goûts, de nouvelles façons de cuisiner les aliments (cru, mi-cuit, vapeur, wok, sucré différemment, sans lait, …), de nouvelles recettes et il y en a plein, par exemple : biogourmand, cleacuisine, … – le but n’est pas d’être frustré mais bien de prendre plaisir à découvrir ces nouvelles couleurs et saveurs !

 

  1. Regardez et admirez: prenez quelques minutes de temps à autre chaque jour pour observer ce qui vous entoure. Que ce soit la nature (la forme d’un nuage, une fleur, un arbre, une feuille, un escargot…) ou autour de vous, il y a forcément quelques belles images qui peuvent vous faire du bien. L’émerveillement n’est pas un état réservé aux enfants, et il profite pleinement à préserver notre équilibre.

 

  1. Ce point m’amène à la pleine conscience : être pleinement présent à ce que l’on fait, aux personnes avec lesquelles on est en train de parler, de prendre un verre, à une séance de sport ou de coaching bien-être, … Aujourd’hui, les téléphones portables sont partout et se sont immiscés dans les moindres recoins de nos vies et il existe maintenant des séances de développement personnel ou de dîner en pleine conscience, ou encore des détox sans téléphone ! Faites-le gratuitement et éteignez le vôtre une ou plusieurs heures voire une journée de temps à autre et vous verrez que votre journée sera autrement enrichissante car la vraie vie, c’est vous qui la vivez et en profitez !

 

  1. Respirez : le réflexe s’est installé avec le stress, vous êtes actuellement en « respiration haute ». Cette respiration contribue à garder cet état de crispation du haut du corps, de la nuque et des épaules. Alors, on met ses mains sur son ventre et on le gonfle comme un ballon, puis on le dégonfle de la même manière – en approchant le nombril de la colonne vertébrale, on en profite pour resserrer la sangle abdominale – à répéter plusieurs fois en cas de stress, pour se calmer, se recentrer ou s’endormir. Il existe bien d’autres respirations bénéfiques pour cela. N’hésitez pas à demander conseil ou à lire sur ce sujet.
  1. Un bon sommeil : on ne le dira jamais assez, le sommeil est une clé pour améliorer bien des situations. Et les premières heures (entre 23h et 3h du matin) sont cruciales : désacidification, détox, régulation hormonale, réparation, cicatrisation, … tout cela ne se fera pas après alors autant allez se coucher de bonne heure ! Si des problèmes de sommeil (endormissement, réveils nocturnes, insomnies) vous ennuient, n’hésitez pas demander conseil, de nombreuses solutions naturelles peuvent vous accompagner à retrouver Morphée de manière sereine.

 

  1. On prend soin de ses surrénales: petites glandes situées légèrement au-dessus des reins, ce sont elles (entre autres) qui vont produire le cortisol, l’adrénaline et la noradrénaline et nous permettent de nous « battre », d’aller de l’avant, de trouver le courage de continuer. Pour les soutenir, l’essentiel à respecter est dans le point 5 mais aussi : lorsque l’on est fatigué, il faut dormir. Que ce soit du repos grâce à une micro-sieste, une relaxation ou sophrologie, une grosse sieste, une bonne nuit ou encore une journée au lit. L’huile essentielle d’épinette noire sera particulièrement bien indiquée pour un petit massage local le matin au lever (avant de vous lancer seul, sachez que des précautions et contre-indications des huiles essentielles peuvent vous concerner spécifiquement, demandez conseil à votre praticien de santé ou un aromathérapeute svp).

 

  1. Bouger : faire du sport, marcher, se muscler, jouer, … tout ce qu’il vous plaira à partir du moment où cela respecte vos capacités physiologiques. Il s’agit d’en faire régulièrement et non pas beaucoup d’un coup. Le mieux est d’avoir 5 à 10 bonnes minutes d’échauffement quelque soit l’activité choisie, cela permet de mettre en marche en douceur votre système cardiovasculaire et pulmonaire en vue d’une intensité croissante à venir, puis en fin de séance, ralentissez avant d’arrêter tout net ce que vous étiez en train de faire, cela peut éviter bien des soucis en phase de récupération. N’oubliez pas de vous hydrater (de l’eau ou des solutions d’hydratation selon votre niveau sportif) et d’être présent à votre corps pendant l’effort : sentir où se déroule le mouvement, ce qu’il se passe à l’intérieur au niveau musculaire, être conscient de votre objectif (prendre de la masse, s’affiner) pendant l’effort peut vous permettre de vous arrêter à temps avant de vous blesser et aussi avoir un impact très positif, ne dit-on pas que la pensée est créatrice !

 

  1. Cette parenthèse sportive m’amène au conseil suivant : transpirer. Sachez que les odeurs plus ou moins fortes perçues lors de la transpiration sont en partie liées à l’alimentation et à l’hygiène globale de vie, mais aussi souvent – si vous en utilisez – aux déodorants, ou encore aux vêtements de matière synthétique. L’élimination des acides organiques via la peau permet de soulager ainsi les efforts de vos reins, foie et poumons dans cette tâche importante de régulation et maintien d’un bon équilibre acido-basique interne. Plusieurs façons d’activer cette fonction : activité physique plus ou moins intense de votre choix et en fonction de vos capacités, hammam, sauna, bain hyperthermique (ne pas pratiquer ce type de bain sans avis de votre naturopathe ou de votre médecin svp).

 

  1. De la lumière et du soleil ! Bien sûr, on suit les recommandations classiques en respectant les bonnes heures d’exposition au soleil, et on protège sa peau notamment par la prise d’antioxydants ciblés, un T-shirt, un chapeau, … Mais on sait aussi que l’on a besoin de lumière, cela impacte énormément le moral et l’envie de faire des choses, préserve une bonne santé globale également (moral, immunité, vitamine D, entre autres). Il est donc bon d’en profiter quand c’est possible. Sachez aussi que la production de la mélanine – protectrice de la peau aux UV – est en partie produite également grâce à notre perception visuelle, il est donc bien de ne pas porter ses lunettes de soleil en permanence dès que le soleil pointe le bout de son nez. D’ailleurs, les séances de luminothérapie n’auraient aucun intérêt avec des lunettes noires devant les yeux 😉

 

Belle énergie à tous !

Share

Related Posts

Share